Prévenir la maladie du foie gras

Alimentation riche en sucre et en mauvaises graisses… Une pause s’impose !

Conséquence directe de la malbouffe et de la sédentarité, c’est une véritable épidémie de NASH (Stéato-Hépatite Non Alcoolique) qui touche tous les pays. En France, elle atteint 1 personne sur 5. 

1 milliard d’individus sont concernés à travers le monde, et de plus en plus jeunes… Les hommes sont 2 fois plus touchés que les femmes

 Le foie est envahi par les graisses

Les dépôts graisseux entravent le fonctionnement des cellules du foie, et provoquent inflammation, oxydation, voire même destruction puis fibrose des tissus hépatiques, conduisant peu à peu à des pathologies graves (cirrhoses, cancers du foie).

Cet état favorise aussi d’autres pathologies, en particulier sur le plan cardiovasculaire. (Infarctus du myocarde, AVC).

L’évolution va de la simple surcharge en graisses intra-hépatiques, appelé NAFLD, ou Stéatose Hépatique Non Alcoolique, à la NASH, ou Stéato-Hépatite Non Alcoolique.

L’installation est silencieuse et évolue insidieusement pendant des années

La consommation de sucre surcharge le foie

L’industrie agro-alimentaire utilise de plus en plus de fructose concentré (sirop de glucose-fructose, isoglucose….sirop de maïs, sirop d’agave…).

Le fructose ne nécessite pas l’action de l’insuline. Or en excès, il induit une forte synthèse de graisses intra-hépatiques. 

Sa consommation ayant considérablement augmenté depuis quelques années, il contribue largement à la recrudescence de la maladie du foie gras. Le sucre de table est composé à 50% de fructose

 L’encombrement est un état tout à fait réversible

En soutenant l’élimination des déchets et des graisses qui l’encombrent, le foie retrouve sa vitalité. 

Il fonctionne mieux et se régénère, en particulier grâce à :

• La silymarine du Chardon-Marie
• L’acide ursolique du Romarin.
• La cynarine de l’Artichaut

Ces 3 molécules sont hépato-protectrices: anti-oxydantes et anti-inflammatoires, elles diminuent les risques de stéatose (accumulation des graisses) et de fibrose, et stimulent le renouvellement des cellules hépatiques.

Vous pouvez renforcer l’efficacité de votre cure en améliorant votre hygiène de vie: alimentation saine et pauvre en sucres, activité physique, pratique du jeûne intermittent ou du jeûne hydrique.

Commencez cette nouvelle année avec un foie en bonne santé !

Evelyne PICCO

Responsable Recherche & Développement, infirmière diplômée d’Etat, naturopathe depuis 25 ans

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Retour haut de page